Achat ou Vente de chevaux : ce qu’il faut savoir

Les choses à savoir avant d'acheter ou vendre un cheval

La vente ou l’achat d’un cheval est une transaction importante qui doit être traitée avec soin et respect. Il faut prendre en compte l’expérience, le budget et les besoins spécifiques du client pour trouver le cheval idéal. Les connaissances des différentes races et types de chevaux sont primordiales et peuvent mettre le futur propriétaire à l’aise lorsqu’il choisira son nouvel animal.

Dans cet article, nous allons vous expliquer comment procéder à l’achat ou la vente d’un cheval et vous donner des conseils pratiques sur les contrats de vente. Nous discuterons également des différentes races de chevaux (du moins un court exemple) et de leurs caractéristiques afin que vous puissiez faire un choix éclairé.

N’étant pas des professionnels du secteur, nous ne parlerons pas ici d’achat ou vente de chevaux de courses et / ou de compétition, mais plutôt de chevaux dits « de loisir ».

Acheter un cheval est une démarche qui peut paraître anodine, mais qui n’est pas si simple. Il existe différents types d’équidés et choisir le bon animal pour vos activités de loisir n’est pas une mince affaire. Le but de cet article est de vous guider dans votre achat et vous donner des conseils pratiques avant de faire le pas.

Types de chevaux pour le loisir

Les chevaux ne se ressemblent pas tous et il y en a pour tous les goûts. Mais pour commencer, vous devrez choisir entre trois grands types : l’allure, la robe et la morphologie.

  • Allure : Elle permet de distinguer un cheval de course (Pur-Sang Anglais, Arabe, Trotteur Français), du cheval de trait (Percheron, Ardennais, Boulonnais) et des autres races s’adaptant bien au travail (Shire, Trakehner, Frison).
  • Robe : Elle fait référence à la couleur que revêt le cheval. Les robes les plus communes sont le noir, le blanc et le gris.
  • Morphologie : La morphologie représente la forme générale et la taille du cheval. Une part importante de votre choix repose sur sa taille et elle est très variable selon les races (de 1m30 à plus de 2m).
  Le camion pour chevaux : le véhicule idéal pour transporter vos chevaux

Une fois le type de cheval choisi, nous allons pouvoir passer à la suite et voir ce que cela implique concrètement.

L'achat ou la vente d'un cheval doit se faire de façon réfléchie

Le budget nécessaire à l’achat d’un cheval pour le loisir

Le prix d’un cheval peut varier du simple au double, selon son âge, son dressage et sa race. Pour vous donner une idée, le prix moyen d’un cheval de 2 ans et de 2m est estimé entre 2000 et 3000€. Vous pouvez naturellement trouver des offres plus intéressantes ou carrément à l’opposé des tarifs exorbitants. Seule la recherche et l’analyse des offres pourront vous permettre de trouver le cheval qu’il vous faut.

Ensuite, il sera nécessaire de prendre en compte les frais annexes liés à l’entretien et au transport du cheval. Un box coûte entre 150 et 200 € par mois, sans compter les soins à apporter, les contrôles vétérinaires et l’alimentation. Selon les distance parcourues, il faudra également prévoir des transports. Par exemple, un camion à chevaux ou un van à cheval est disponible à la location pour quelques centaines d’euros pour 24h. Il vous faudra également de l’équipement pour votre nouveau cheval, à savoir une selle, un filet, des tapis de selle, des brosses, de la nourriture, etc.

L’importance du dressage

Une fois le cheval acheté et installé, l’apprentissage commence. Plus le cheval est jeune, plus vous aurez du temps à consacrer à son dressage. Il est primordial de bien connaître son cheval et de lui apprendre les bases de l’obéissance, afin de garder un certain contrôle. Pour cela, un professionnel sera indispensable. L’enseignement se fera en selles western ou en selles anglaises, selon votre pratique et votre style. Vous devrez également prévoir un temps de randonnée afin de développer l’endurance et le respect de votre monture.

À noter que certains chevaux ont tendance à être plus réactifs ou plutôt passifs selon leur tempérament. Cela joue un rôle important dans le dressage et en particulier dans la relation entre le cavalier et le cheval. Les soins quotidiens sont également très importants. N’oubliez pas non plus de toujours vérifier la santé de votre cheval et de le nourrir correctement pour que celui-ci reste en bonne santé.

  Comment choisir une selle de cheval ?

Première sortie avec votre cheval

Une fois le processus d’acquisition finalisé, il est temps de prendre la route et de profiter de cette première sortie. Assurez-vous d’avoir un équipement approprié et adapté à votre discipline, puis partez ! Vous constaterez très rapidement les progrès réalisés et vous apprécierez sans doute la magie de l’équitation.

Pour finir, une chose est sure : l’achat d’un cheval relève d’un investissement personnel et affectif. Prenez le temps de choisir le bon cheval et suivez les conseils cités dans cet article. Alors, bonne chance pour votre aventure !

Acheter un cheval demande un équipement conséquent

Les différents types de chevaux connus

Il existe de nombreuses variétés de chevaux, chacune ayant ses propres caractéristiques et aptitudes. Voici quelques-unes des principales catégories :

  • Poneys : plus petits et plus calmes que les chevaux, ils sont parfaits pour accompagner les enfants. Ils sont polyvalents et très appréciés des familles.
  • Chevaux de selle français : principalement utilisés pour la compétition, ce sont des chevaux de sport athlétiques et rapides.
  • Hanovrien : souvent considérés comme les meilleurs chevaux dressage au monde. La race Hanovrien est reconnue pour sa force et sa beauté.
  • Holsteiner : cette variété de chevaux de sport est réputée pour sa vitesse, sa résistance et son intelligence.
  • Oldenbourg : ce sont des chevaux de grande taille, à l’allure noble et à la personnalité distincte.

Chaque type de cheval a ses forces et ses faiblesses. Vous devriez vous renseigner en détail pour savoir lequel conviendra le mieux à votre situation.

Le contrat de vente

Un contrat de vente est un document officiel qui décrit les conditions de la transaction. Il est indispensable pour protéger les intérêts des parties impliquées. Un bon contrat prévoit les clauses suivantes :

  1. La description précise du cheval vendu et ses qualifications.
  2. Les informations concernant le prix et le mode de paiement.
  3. Une clause stipulant que le vendeur garantit que le cheval est libre de maladies ou infirmités.
  4. Toute information pertinente sur les vaccins et soins vétérinaires donnés au cheval.
  5. Une clause stipulant que le vendeur remboursera le montant payé si le cheval présente des problèmes de santé non connus lors de la vente.
  6. Une clause mettant le vendeur responsable d’une anomalie génétique ou d’un vice caché.
  7. Une clause indiquant que le propriétaire accepte le risque inhérent aux activités liées aux chevaux.
  Le camion pour chevaux : le véhicule idéal pour transporter vos chevaux

Cela peut sembler beaucoup, mais tous ces points sont vitaux pour garantir que la transaction se déroule bien et pour assurer la protection des droits des vendeurs et des acheteurs.

Pour un contrat de vente d'un cheval, mieux vaut avoir recours à un conseil juridique

Trouver le bon vendeur ou le bon acheteur

Pour trouver le bon cheval et le bon vendeur, il est recommandé de consulter un professionnel. Une consultation avec un vétérinaire ou un entraîneur expérimenté peut fournir des conseils inestimables sur les races de chevaux et les questions à poser lors de la recherche d’un animal. Cela peut aider à éviter des erreurs coûteuses et à trouver un animal adapté aux besoins particuliers du client.

Par exemple, si vous cherchez à acheter un cheval pour le dressage, il serait sage de demander conseil à un entraîneur qui connaît bien la discipline et qui peut vous guider vers les bonnes sources. De même, si votre objectif est de trouver un cheval de selle français, un professionnel pourra vous aider à trouver le modèle dont vous avez besoin et à le comparer à d’autres.

Enfin, veillez à établir un contact personnel avec le vendeur avant de conclure une vente. Prenez le temps de discuter avec lui pour apprendre à connaître le cheval et ses antécédents. Cela vous aidera à déterminer si le cheval est adapté à vos besoins et à votre style de vie.

Les points clés à retenir

Lorsque l’on souhaite acheter ou vendre un cheval, il y a un certain nombre de choses à prendre en compte. Voici quelques conseils pratiques :

  • Informez-vous sur les différentes races et prenez le temps de choisir le bon cheval.
  • Assurez-vous de disposer d’un budget suffisant pour couvrir les frais de soin et de transport du cheval.
  • Faites preuve de prudence lorsque vous examinez un nouveau cheval et ne signez pas de contrat sans l’avoir lu attentivement.
  • Si possible, faites appel à un professionnel pour obtenir des conseils et des informations fiables.
  • Soyez patient et prenez votre temps pour trouver le bon cheval.

Enfin, rappelez-vous que la vente d’un cheval est un acte important et mérite une attention et un respect particulier. En prenant le temps de choisir le bon cheval et en lisant attentivement le contrat de vente, vous serez en mesure de trouver le bon partenaire à 4 pattes pour les années à venir.

Laisser un commentaire